colectiva Coul web.png

¡ COLECTIVA !

c’est une foule de femmes et d’hommes,
chanteur.euses et musicien.nes,

professionnel.le.s et amateur.ices,
qui chante les droits des femmes dans l’espace public
sur un répertoire d’Amérique Latine.

-

Colectiva !

¡

Orchestre et chants d’Amérique Latine pour les droits des femmes

© Dessin Anna Hubert

chanter Fleur.png

Les origines du spectacle

 

¡ COLECTIVA ! s’inscrit avant tout dans la ligne artistique de la Ko-compagnie : créer des spectacles professionnels voués à accueillir un très grand nombre de chanteur.euses et musicien.ne.s amateur.ice.s. Il y a là l’envie d’ouvrir la scène, de s’emparer des espaces publics pour permettre de porter des messages, collectivement, dans un climat de joie.

Depuis les projets SOROR (2018) et écho(s) (2019), la question des droits des femmes s’inscrit dans les valeurs que la Ko-compagnie souhaite porter et défendre.

 

Le contexte pandémique et les divers confinements ont mis en exergue les violences intra-familiales vécues sur tous continents. Spécifiquement en Amérique Latine, où de nombreux mouvements féministes fédérant de plus en plus de personnes s’emparent massivement des rues.
En écho avec le mouvement féministe chilien, et parce que de nombreux chants féministes d’Amérique Latine ont circulé pendant le premier confinement, le choix du répertoire s’est porté pour cette zone géographique :

L’Amérique Latine, donnant ainsi le nom ¡ COLECTIVA !.


 

Le spectacle ¡ COLECTIVA ! est le fruit d’une réflexion quant à la place des femmes dans le monde de la musique, qu’il soit professionnel ou amateur. Partant du constat que ce milieu est très majoritairement masculin, la Ko-compagnie souhaite créer des espaces suscitant l’envie à de nombreuses femmes de trouver une place où exprimer leurs droits à travers la musique.

© Gérard Payel

Une création en 2020 et une étape numérique

de novembre 2020 à mars 2021

 

Devant l’impossibilité de se retrouver pour des répétitions liée au contexte de l’épidémie, la Ko-compagnie s’est adaptée. Grâce au soutien des Tombées de la Nuit, Colectiva a connu une première étape numérique pendant l’hiver 2020/2021.

Avec la complicité de l’équipe artistique du Labo Colectiva, des répétitions filmées, émissions de radio et épisodes d’une web-série ont été produits et diffusés, permettant à plus de 330 participant.es de s’imprégner du projet et du répertoire,

sur 14 dimanche consécutifs.

Tous les supports de cette étape 1 sont actuellement en ligne et accessibles ici

Répétitions et représentations

C’est à l’été 2021 que le spectacle COLECTIVA est né.

On se souviendra des week-ends de juin, où nos octaves faisaient vibrer les tribunes du Vélodrome, préparant les représentations à venir.

Puis le chœur de 150 voix s’est révélé devant la Mairie de Rennes, aux pieds des immeubles de Maurepas et dans le jardin de la Basse-Cour.

Notre deuxième vague à nous fut automnale, joyeuse et instrumentale. En novembre, alors que la Cancion sin Miedo résonnait dans le quartier Italie, notre ciranda s’est trouvée une place dans la manifestation contre les violences faites aux femmes.

Les dates spnt par ici…

chanter Fleur.png

Chant ET orchestre

C'est un point de départ du projet Colectiva qui est en train de prendre forme : l'envie d’entendre et de voir une multitude de femmes investir l’espace public avec leurs instruments pour accompagner le chœur.

À l'automne 2021, sur deux journées de répétitions, une première invitation a été formulée pour que les musiciennes amatrices viennent avec leur instrument. En l'espace de 2h, le chant Beleza de Ouro a résonné avec une vingtaine d'instrumentistes, provoquant l’éclosion de cet orchestre.

Cette année 2022, nous invitons toute musicienne qui aurait l'envie à se joindre à l'orchestre Colectiva. Nous disposons aussi de quelques instruments que nous pouvons mettre à disposition de toutes celles qui auraient envie, et qui pourront bientôt oser.

Voici toute l'équipe qui travaille activement sur le projet ¡ Colectiva !

En partenariat avec :

logo-tdn-blanc.png
VDR_BMsansfr_blanc.png